Passer au contenu

/ Recteur

Rechercher

Mila, c’est parti!

Le secteur de l’intelligence artificielle est en plein essor dans notre ville et l’Université de Montréal prend part à cette aventure depuis le début.

L’apprentissage profond, l’approche qui a révolutionné l’intelligence artificielle, a été en partie inventé sur notre campus par le professeur Yoshua Bengio. Cette percée technologique majeure a attiré l’attention de nos gouvernements et des investisseurs, qui ont accordé des sommes considérables au domaine. La communauté s’est mobilisée pour mettre sur pied un écosystème de l’intelligence artificielle à Montréal – et j’ai coprésidé avec Pierre Boivin le comité d’orientation créé à cet effet.

Puis, à l’initiative de l’UdeM, des chercheurs ont rédigé, après consultation de nombreux citoyens, la Déclaration de Montréal IA responsable. Ce texte, qui a eu un retentissement international, plaide pour que le développement de l’intelligence artificielle profite à tous et non à une minorité.

Lundi matin, nous avons assisté au premier aboutissement de tous ces efforts, avec l’inauguration de Mila, dans le quartier Mile-Ex, tout près de notre futur campus MIL.

Mila, c’est ce que peut donner une grande ville universitaire si l’on est prêt à changer ses façons de faire. Dans ce centre de recherche qui couvre un étage complet du nouveau complexe O Mile-Ex, on trouve aussi bien les meilleurs chercheurs en intelligence artificielle dans le monde que la relève la plus prometteuse dans le domaine, de jeunes pousses locales soigneusement sélectionnées, des équipes de R-D de très grandes entreprises et des spécialistes du transfert technologique.

Que deux universités de renommée internationale, l’Université de Montréal et l’Université McGill, travaillent ensemble pour former des spécialistes de l’intelligence artificielle et faire progresser le secteur d’activité est en soi digne de mention. J’inclus dans ce duo nos deux écoles affiliées, Polytechnique Montréal et HEC Montréal. De mémoire de recteur, c’est du jamais vu.

Mila, c’est à la fois le cœur et la matière grise de notre écosystème de l’intelligence artificielle. C’en est aussi, d’une certaine manière, l’âme, puisque Yoshua Bengio et ses collègues chercheurs incarnent mieux que quiconque les valeurs d’écologie, de démocratie, de bien-être, d’équité et de diversité qui ont été inscrites dans la Déclaration de Montréal IA responsable.

Mila, c’est l’avenir de Montréal. Et ça promet.