Passer au contenu

/ Recteur

Rechercher

L’UdeM en région

La semaine dernière, nous avons célébré le 10e anniversaire du campus de Mauricie dans une « atmosphère presque euphorique », comme l’écrit une journaliste du Nouvelliste. Il y avait de quoi ! En 2004, lorsque nous avons délocalisé à Trois-Rivières une formation de premier cycle complète en médecine, personne ne s’attendait à un tel succès.

La semaine dernière, nous avons célébré le 10e anniversaire du campus de Mauricie dans une « atmosphère presque euphorique », comme l’écrit une journaliste du Nouvelliste. Il y avait de quoi ! En 2004, lorsque nous avons délocalisé à Trois-Rivières une formation de premier cycle complète en médecine, personne ne s’attendait à un tel succès.

Nous savions que l’idée de Raymond Lalande, l’actuel vice-recteur aux études, alors vice-doyen à la Faculté de médecine, était bonne. Des études réalisées ailleurs dans le monde démontraient que les médecins formés dans une région ont tendance à s’y installer en grand nombre. Et la Mauricie était aux prises avec une grave pénurie de médecins.

En 13 mois, le campus était sur pied. C’était le premier campus de médecine entièrement délocalisé au Canada. Aujourd’hui, il accueille 40 nouveaux étudiants par année – vous pouvez les voir à l’oeuvre dans cette vidéo. C’est en grande partie grâce à eux si la région a comblé ses besoins en médecins. Aujourd’hui, la Mauricie « exporte » même des médecins dans d’autres régions du Québec !

Ce projet illustre bien la très grande capacité d’adaptation et d’innovation de nos institutions publiques. Parce que la jeune histoire du campus de l’UdeM en Mauricie, c’est aussi celle d’une collaboration étroite avec l’Université du Québec à Trois-Rivières et les CSSS de Trois-Rivières et de l’Énergie.