Passer au contenu

/ Recteur

Rechercher

Carnet du recteur

Le Carnet du recteur, c’est ma façon de parler autrement de l’université, de jeter un regard curieux sur ce qui se fait ailleurs dans le monde et de contribuer au débat public sur l’enseignement supérieur au Québec.

Suivez-moi!

Depuis que les presses française et québécoise se sont intéressées à notre opération de recrutement à l’intention des étudiants français exclus de l’enseignement supérieur hexagonal, il ne se passe guère une journée sans qu’une connaissance, un professeur, un donateur ne me fassent la remarque, toujours à peu près la même : « Alors, comme ça, l’UdeM recrute les rejets du système français ? »
En inaugurant le Centre hospitalier de l’Université de Montréal tout au long du week-end, nous avons célébré un grand accomplissement collectif. Construire un hôpital universitaire est un incroyable défi. Dans le cas du CHUM, nous en avons réuni trois ! Ce que nous avons fait à Montréal, plusieurs grandes villes n'auraient même pas osé y penser.
Vous savez ce que j’aime le plus de la rentrée ? C’est un coup d’accélérateur social. On se lève un matin et, soudain, on sent partout dans la ville que le rythme a changé. Tout le monde semble avoir des fourmis dans les jambes, l’air décidé et la tête pleine de projets.
La ministre de l’Enseignement supérieur, Hélène David, nous a fait hier un double honneur. Celui, d’abord, de sa présence sur notre campus au jour 1 de la rentrée universitaire. Celui, aussi, d’avoir cité en exemple l’Université de Montréal alors qu’elle dévoilait aux médias sa stratégie pour prévenir et contrer les violences à caractère sexuel sur les campus du Québec.
En cette Journée internationale des femmes, je vous pose une énigme. En 1971, lors de la remise des premiers diplômes de notre jeune Département d’informatique, 10 des 45 finissants étaient des femmes. Dans les décennies qui ont suivi, la proportion d’étudiantes a progressé dans l’ensemble de l’université (elle atteint aujourd’hui 67 %). Les sciences de l’informatique, toutefois, ont suivi une tendance inverse. Actuellement, sur 45 diplômés du Département d’informatique et de recherche opérationnelle, seulement 6 sont des femmes…
La professeure Michèle Brochu, qui enseigne la physiologie à l’Université, a toute mon admiration. À chaque début de trimestre, elle amorce tous ses premiers cours en racontant l’histoire de Maxime, son fils cadet, qui s’est enlevé la vie à l’âge de 16 ans. Une profonde douleur qu’elle traîne en elle depuis le 28 février 2012. Et que tous ceux qui liront son témoignage partageront un peu avec elle.
La semaine prochaine, des centaines de personnes se presseront au Centre culturel canadien de Paris. La raison de cette affluence? La présence de délégation de l’Université de Montréal prête à recevoir les candidatures des jeunes Français qui souhaitent venir étudier à Montréal. Des rencontres comme celles-là se tiennent un peu partout en France et ailleurs dans le monde, pour l’UdeM tout comme pour les autres universités québécoises.
Des études scientifiques ont déjà démontré que le fait de donner fait du bien … au donateur. Aujourd’hui, je vous invite à vous faire du bien. Et à aider des étudiants exceptionnels, comme ceux-ci.
La période d’admission à l’université pour les étudiants des cégeps se termine aujourd’hui pour la majorité des programmes. Chaque année, des dizaines de milliers de diplômés du collégial, de Rouyn-Noranda à Gaspé, font le choix de poursuivre leurs études supérieures à l’UdeM. Tous les accents du Québec résonnent sur le flanc nord du mont Royal.