Carnet du recteur

Un manque flagrant de respect

28 novembre 2017 13 h 05 | L’Université citoyenne, Sur le campus

Un phénomène malheureux a pris de l’ampleur dans les dernières années, d’abord visible dans les commentaires diffusés sur le Web sous le couvert de l’anonymat, ensuite à visage découvert dans le débat public et dans la rue : c’est le manque d’empathie et de respect.

La manifestation pro-armes qui s’annonce à quelques jours du 28e anniversaire de la tragédie de Polytechnique, dans le petit parc dédié à la mémoire des victimes, tout près de notre campus, crée un profond malaise dans la population et pour cause ! Je la dénonce avec véhémence : c’est une injure envers les familles des victimes et l’ensemble de notre communauté universitaire, qui porte encore la blessure de ce triste et funeste événement.

Les partisans d’un contrôle moins strict des armes à feu ont parfaitement le droit de s’exprimer et ils le font, je ne m’inquiète pas pour eux. Mais ce genre de provocation n’est certainement pas propice à un débat serein.

J’en appelle à la décence et au respect de la dignité d’autrui, des valeurs fondamentales de notre société. Pour être honnête, je suis moi-même étonné aujourd’hui d’avoir à faire cet appel. 

Partager
Partager par courrielCourriel

Abonnez-vous

Recevez une notification des nouveaux billets par courriel.

Catégories

Archives