Carnet du recteur

Carnet du recteur

Souvenirs de Chine - La valeur du diplôme universitaire

10 juin 2013 11 h 02 | Chine, Diplômés

De façon frappante, la famille chinoise mise énormément sur la formation universitaire de leurs enfants – ou plutôt de leur enfant, étant donné la politique de contrôle des naissances qui prévaut en Chine.

Ces familles sont depuis longtemps prêtes à faire d’importants sacrifices pour acquérir rapidement la formation qui leur assurera de meilleures conditions de vie.

L’ascenseur social qu’est la formation universitaire est clairement reconnu en Chine. Même au niveau des collectivités, les emplois de fonctionnaires exigent de plus en plus une maîtrise comme formation requise.

Certaines universités bien cotées confèrent même, avec leur diplôme, un droit de résidence dans des villes comme Beijing. Le droit de résider de façon permanente dans ces villes recherchées n’est pas accordé automatiquement. Il faut une autorisation préalable, et certains diplômes constituent la clé d’accès à ce privilège.

Ce qu’il faut retenir de tout cela, c’est qu’il y a en Chine une plus-value qui est associée à l’obtention du diplôme. Une leçon que nous devrions méditer au Québec, où l’enseignement supérieur a longtemps été regardé avec méfiance et où, encore de nos jours, le diplôme universitaire n’est pas toujours reconnu à sa juste valeur symbolique.

Partager
Partager par courrielCourriel

Abonnez-vous

Recevez une notification des nouveaux billets par courriel.

Catégories

Archives