Carnet du recteur

Carnet du recteur

Classement du THE : de bonnes et de moins bonnes nouvelles

18 décembre 2012 12 h 20 | Qualité de l’ES, Classements

Il y a trois semaines, le Times Higher Education publiait son classement annuel des meilleures universités au monde. L’édition de cette année comportait une excellente nouvelle pour l’UdeM et ses écoles affiliées : nous avons fait un bond de vingt places pour atteindre le 84e rang, notre meilleur rang à ce jour dans ce classement. Au cours des deux dernières années, l'UdeM a amélioré sa position de plus de 50 places.

Mais les nouvelles n’étaient pas toutes bonnes dans ce classement particulièrement reconnu dans le monde universitaire. Pendant que l’UdeM montait en grade, six universités canadiennes parmi les plus réputées reculaient. S’agit-il des premiers signes d’une tendance ? Difficile à dire pour l’instant, mais chose certaine, nous assistons à la montée de puissances universitaires comme la Chine, la Corée du Sud et Singapore. D’ailleurs, 51 des 76 universités américaines dans le top 200 ont, elles aussi, perdu du terrain.

Les classements sont comme les sondages. Ils sont des indicateurs, il faut les prendre pour ce qu’ils sont : une photographie. Celle de cette année n’est pas inquiétante pour l’enseignement supérieur au pays, mais on peut dire qu’elle constitue un appel à la vigilance.

Car c’est la principale leçon de ces classements : la qualité de l’éducation est chose éminemment relative. Et notre position relative, si elle n’est pas clairement menacée, est fragilisée par les plus récentes données du THE.

Mes meilleurs vœux pour le congé des fêtes. Ce Carnet vous reviendra en janvier.

Partager
Partager par courrielCourriel

Abonnez-vous

Recevez une notification des nouveaux billets par courriel.

Catégories

Archives