Messages à la communauté

Message de fin d’année universitaire

21 juin 2010

Chers membres de la communauté universitaire,

Voilà aujourd’hui trois semaines que je suis entré en fonction. Depuis, j’ai eu le grand plaisir de présider plusieurs collations de grades et, chaque fois, je m’émerveille de la réussite de nos étudiants, qui prolonge si admirablement bien notre travail à tous.

Au cours de la dernière année, l’UdeM a décerné 10 772 diplômes. Et à l’occasion de la dernière collation des doctorats de 3e cycle, nous avons remis un diplôme de doctorat à 445 étudiants, un sommet dans notre histoire. Notre université diplôme près d’un doctorant sur 10 au Canada.

À chaque collation de grades, je remarque que, immanquablement, nos nouveaux diplômés expriment haut et fort leur gratitude à l’endroit de leurs professeurs et de leurs chargés de cours. À leur façon, ces diplômés nous rappellent que l’Université de Montréal est un héritage perpétuel, que l’on reçoit en partage et que l’on transmet à ceux qui nous suivent. Un héritage qui est aussi un idéal, porté par chaque membre de notre communauté.

Au terme de l’année universitaire et à la veille des vacances estivales, je voulais remercier chacun d’entre vous de ce que vous faites pour l’UdeM, et plus encore de ce que vous faites de l’UdeM : un formidable environnement d’étude et de travail.

Comme chaque année, nous avons décerné ce printemps des prix d’excellence en enseignement et élevé au rang de professeur émérite des membres du corps professoral qui ont pris une retraite amplement méritée de la vie universitaire. Pour notre communauté, c’était une nouvelle occasion de célébrer la passion de l’enseignement, qui est la chose du monde universitaire la mieux partagée.

Cette passion, elle se nourrit de travaux de recherche qui sont reconnus régulièrement par des prix et des distinctions décernés par des organismes du Québec, du Canada et de l’étranger. Nos chercheurs se taillent la part du lion des subventions du Québec et placent notre établissement au 4e rang des universités canadiennes les mieux financées pour leurs activités scientifiques. Ces résultats témoignent hors de tout doute de la vitalité de nos équipes de recherche.

Nous n’en sommes pas moins confrontés à de nombreux défis. Au cours des prochaines semaines, mon équipe et moi-même serons à pied d’œuvre pour élaborer le plan d’action que nous vous présenterons à l’automne. D’ici là, je vous invite à profiter de l’été qui vient.

Et n’oubliez pas : votre université dispose d’innombrables ressources fort utiles en période estivale. Des amis débarquent à l’improviste et vous ne savez pas où les loger? Louez-leur une chambre à nos Studios Hôtel. Votre labrador attrape une otite? Consultez un vétérinaire à notre Hôpital des animaux de compagnie. Votre enfant ne se dépense pas assez? Inscrivez-le à l’un de nos camps d’été. Vous voulez observer les perséides au mois d’août et faire un vœu pour l’année universitaire qui vient? Faites-le depuis l’Observatoire du Mont-Mégantic. Et si jamais, par le plus grand des malheurs, le ver d’oreille vous attaque, consolez-vous en vous disant que ça fait rire les oiseaux!

Bonnes vacances!

Le recteur,

Guy Breton