Messages à la communauté

L’été des idées

22 juin 2016

Chers membres de la communauté universitaire,

J’ai toujours pensé que les vacances d’été étaient propices à la réflexion. Certains disent même que le son des vagues qui grondent ou les clapotis d’un lac font surgir les meilleures idées...

Cet été, je vais continuer de réfléchir à l’un de mes sujets préférés : l’Université de Montréal et son devenir. J’ai de quoi nourrir mes réflexions. D’abord,  la vaste consultation sur l’avenir de l’UdeM que nous avons menée cette année. Quelque 4 400 personnes et groupes nous ont fait part de leurs préoccupations et de leurs idées pour permettre à notre université d’évoluer dans une société qui change. Un grand merci à tous les participants !

Depuis sa fondation, notre établissement a connu plusieurs évolutions marquantes, et il y en aura d’autres, parce que c’est ainsi, et seulement ainsi, que nous resterons la grande université que nous sommes. Nous vous présenterons cet automne les grands principes qui tiendront compte des résultats de la consultation et nous continuerons, bien sûr, de faire appel à vos idées.

Si une chose me réjouit par rapport à cette consultation, c’est que 93% des répondants à notre sondage se sont dits « fiers de faire partie de la communauté de l’UdeM ». Ce sentiment prend assurément sa source dans nos succès collectifs, celui de nos professeurs, des chercheurs et des enseignants de grande valeur, celui de notre personnel, dont j’ai souligné récemment les immenses qualités, et celui de nos diplômés, qui poursuivent notre œuvre dans la société.

Enfin, si vous en avez la chance, je vous invite à passer voir le site Outremont où la construction de notre Complexe des sciences débutera cet été. Ce projet exaltant reliera notre université à sa communauté environnante de façon exemplaire et sera, lui aussi, une très grande source de fierté. Déjà, plusieurs groupes communautaires ont établi leurs quartiers dans une portion du site que vous pouvez visiter pour en apprendre davantage sur la culture biologique, l’asclépiade ou le houblon... ne manquez pas d’y participer.

Je vous souhaite donc un bel été de réflexions, mais aussi de repos. Bonnes vacances à toutes et à tous!

Votre recteur,

Guy Breton