Messages à la communauté

Le savoir se construit sur la collaboration

14 juillet 2014

Chers membres de la communauté universitaire,

« Nous, la vieille génération, vous laissons en héritage un monde parfait. Alors, s’il vous plaît, n’allez pas tout foutre en l’air! » C’est par ces mots de l’humoriste américain Arthur Buchwald que j’ai accueilli nos 493 nouveaux docteurs lors de la collation des grades de 3e cycle, le 30 mai dernier.

Évidemment, le monde dont héritent nos étudiants est loin d’être parfait. C’est pourquoi l’éducation est si importante. Elle reste le meilleur instrument collectif qui existe pour améliorer un monde imparfait et, donc, toujours perfectible.

C’est le message que j’ai adressé à nos finissants : le savoir se construit moins sur la compétition que sur le partage des idées, moins sur la rivalité que sur la collaboration entre les chercheurs et entre les universités. Les problèmes les plus urgents – comme le réchauffement climatique ou l’accroissement des inégalités – trouveront leurs solutions dans le travail collectif des chercheurs et des décideurs de partout.

J’ai bon espoir que la génération de nos nouveaux finissants, que l’on dit citoyenne du monde, fera de l’ouverture et de la coopération le moteur de notre système mondial. Elle pourra trouver dans les personnalités que nous avons faites docteurs honorifiques et les onze professeurs que nous avons élevés au rang de professeur émérite, des sources d’inspiration. Ces modèles d’ouverture et de curiosité pour l’autre font rayonner notre Université bien au-delà des frontières du Québec.

« Rayonner ». J’ai toujours aimé ce verbe. Et davantage encore depuis que je suis recteur et que j’ai l’immense plaisir de voir briller nos diplômés. Leur fierté est partagée par tous ceux et celles qui les ont accompagnés jusqu’à la collation des grades. Elle illumine les photos prises dans l’antichambre de la cérémonie et les visages de l’UdeM qui se sont confiés au sortir de l’amphithéâtre Ernest-Cormier.

Cette fierté, c’est aussi la nôtre. Merci à vous tous – membres du corps professoral, chargés de cours, cadres et employés de soutien – de la partager au bénéfice de nos étudiants et de notre Université!

L’été qui s’amorce est un moment de ressourcement et de réflexion. Vous tous qui faites notre Université et qui en connaissez les rouages les plus intimes, avez certainement des idées pour rendre notre établissement encore plus fort, plus efficace et plus engagé dans sa communauté. Je vous invite à m’écrire pour me faire part de vos suggestions et pour ainsi nourrir ma réflexion sur les orientations que je prendrai au cours du nouveau mandat que j’entamerai en 2015.

Je vous souhaite un très bel été, rempli d’activités et de périodes de repos !

Le recteur,
Guy Breton