Biographie

Guy Breton est recteur de l’Université de Montréal depuis juin 2010. Un second mandat, débutant en juin 2015, lui a été octroyé le 24 février 2014.

Médecin et radiologiste, il a débuté sa carrière de professeur à la Faculté de médecine de l’Université dès 1979. Gestionnaire visionnaire et audacieux dans les secteurs universitaire et des soins de santé, il est reconnu pour ses capacités de communication et de mobilisation dans les changements organisationnels. On lui a confié de nombreux postes de direction à l’UdeM, dont celui de directeur du Département de radiologie, radio-oncologie et médecine nucléaire, de vice-doyen exécutif à la Faculté de médecine et de vice-recteur exécutif. Parallèlement, il a assumé diverses fonctions stratégiques et opérationnelles à l’Hôpital Saint-Luc, puis au Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM). Il a notamment joué un rôle déterminant dans le projet du CHUM à titre de vice-président de la Société d’implantation du CHUM (SICHUM) et de directeur de la planification du CHUM 2010. On lui doit également la constitution de plusieurs fonds de recherche parrainés par le Fonds de la recherche en santé du Québec (FRSQ). De plus, Guy Breton a contribué au développement d’associations professionnelles et académiques, entre autres comme président de l’Association des radiologistes du Québec et de la Canadian Heads of Academic Radiology.

Dr. Breton a obtenu diverses distinctions prestigieuses dont le Prix Albert-Jutras de la Société canadienne-française de radiologie (SCFR), pour souligner son parcours remarquable dans les milieux hospitalier et universitaire. Cette même société soulignait de nouveau son travail exemplaire en le nommant personnalité SCFR 2011. Il est membre de l’Ordre du Canada depuis 2014. En 2013, l’Université Shanghai Jiao Tong et l’Université des Technologies de Compiègne lui ont octroyé un doctorat honorifique. Cette même année, il a également reçu le titre de « CUPL Honorary Professor » de la China University of Political science and Law (CUPL) et il a été décoré des insignes de chevalier de l’Ordre des Palmes académiques par le gouvernement français. Guy Breton siège à de nombreux conseils d’administration et il est vice-président du conseil d’administration de la Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal.

English version

Biographie détaillée

Entré en fonction le 1er  juin 2010, Guy Breton est le 11e recteur de l’Université de Montréal. Un second mandat, débutant en juin 2015, lui a été octroyé le 24 février 2014.

Titulaire d’un baccalauréat ès arts du séminaire de Saint-Hyacinthe. Guy Breton obtient un doctorat en médecine de l’Université de Sherbrooke en 1974 et se spécialise par la suite en radiologie diagnostique à l’Université McGill, tout en recevant un complément de formation en neuroradiologie à l’Institut et Hôpital neurologiques de Montréal.

Guy Breton a travaillé dans les secteurs de l’enseignement et de la recherche ainsi que des soins de santé. Il amorce sa carrière universitaire à l’Université de Montréal en 1979, où il est engagé comme professeur adjoint de clinique au Département de radiologie, radio-oncologie et médecine nucléaire de la Faculté de médecine. Au début des années 80, il enseigne également à l’Institut et Hôpital neurologiques de Montréal, affilié à l’Université McGill.

Parallèlement à ses activités universitaires, Guy Breton participe activement au fonctionnement et à l’administration de l’Hôpital Saint-Luc, puis du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM). Il occupera successivement les postes de chef hospitalier du Département de radiologie, de directeur de la planification du CHUM et de conseiller spécial du président du conseil d’administration et du directeur général. De 2000 à 2006, il joue un rôle déterminant dans le projet du CHUM à titre de vice-président à la planification des soins, des services, de l’enseignement et de la recherche de la Société d’implantation du CHUM et de directeur de la planification du CHUM 2010.

Sa vaste expérience en gestion stratégique et opérationnelle, tant en milieu hospitalier qu’en cabinet privé, permet à Guy Breton de devenir, en 1996, directeur du Département de radiologie, radio-oncologie et médecine nucléaire de l’Université de Montréal. À la tête d’un corps de 125 professeurs, il contribue rapidement au développement de l’enseignement et de la recherche au département. On lui doit entre autres la constitution de plusieurs fonds de recherche parrainés par le Fonds de la recherche en santé du Québec et la création d’un programme commun de formation en physique médicale avec le Département de physique et l’École Polytechnique. Nommé en 2003 vice-doyen exécutif aux études médicales postdoctorales et aux affaires hospitalières de la Faculté de médecine de l’UdeM, il prend part à la mise sur pied du Réseau universitaire intégré de santé de l’Université de Montréal.

En 2006, Guy Breton est nommé à la haute direction de l’Université de Montréal. Comme vice-recteur exécutif, il est responsable de l’ensemble des ressources humaines, de l’administration, des finances, des immeubles, des systèmes de technologie de l’information, de la sûreté et des régimes de retraite. En tant que président du comité du budget, il sera l’architecte d’une importante réorganisation du processus d’allocation budgétaire. On lui doit aussi le règlement du long contentieux opposant l’Université et le syndicat des employés de l’UdeM sur la question de la relativité salariale. Il a participé à la refonte de la politique sur la rémunération des hauts dirigeants de l’Université et a joué un rôle clé dans le démarrage du progiciel de gestion intégré.

Ses nombreuses charges administratives n’ont jamais détourné Guy Breton de l’enseignement et de la recherche. Tout au long de sa carrière, il a contribué à étendre le rayonnement de l’Université de Montréal et a tenu à conserver une pratique médicale soutenue auprès des patients et des étudiants. Il est l’auteur ou le coauteur d’une centaine de publications scientifiques et de plus de 200 communications, et il a collaboré à une trentaine de projets de recherche, en plus de travailler à la mise au point de plusieurs techniques d’imagerie et d’intervention minimalement effractives.

Outre ses fonctions universitaires, Guy Breton a stimulé le développement associatif de sa profession, notamment à titre de président de l’Association des radiologistes du Québec entre 1987 et 1997. Représentant les 500 radiologistes du Québec, il négocie le budget alloué à la pratique de la radiologie par le ministère de la Santé et des Services sociaux en plus de favoriser l’accroissement de la qualité de la pratique radiologique en collaboration avec des sociétés savantes et le Collège des médecins du Québec. En 1998, il devient président de la Canadian Heads of Academic Radiology pour une période de deux ans. De 1983 à 1997, il est président et chef de la direction d’une des plus importantes cliniques de radiologie privées du Québec, où il dirige 15 radiologistes et plus de 20 employés.

Guy Breton a siégé au conseil de nombreux organismes liés à la santé et à l’enseignement supérieur, dont le CHUM, la Fondation du CHUM, l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal, l’Association canadienne du personnel administratif universitaire et Québec-Transplant. Il a présidé le Comité des affaires médicales de la Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec.

En 2009, la Société canadienne-française de radiologie (SCFR) lui a remis le Prix Albert-Jutras pour son parcours remarquable dans les milieux hospitalier et universitaire. En 2010, à l’occasion de son 15e Gala du rayonnement des diplômées et diplômés, l'Université de Sherbrooke lui a décerné le titre d'ambassadeur, saluant sa carrière hors du commun de médecin, d'enseignant et d'administrateur au CHUM ainsi qu’à l'Université de Montréal. Le Dr Breton a été élu personnalité SCFR 2011 de la Société canadienne-française de radiologie, en reconnaissance de ses réalisations significatives. En 2013, l’Université Shanghai Jiao Tong et l’Université des Technologies de Compiègne lui ont octroyé un doctorat honorifique. Cette même année, il a également reçu le titre de « CUPL Honorary Professor » de la China University of Political science and Law (CUPL) et il a été décoré des insignes de chevalier de l’Ordre des Palmes académiques par le gouvernement français. Il est membre de l’Ordre du Canada depuis 2014.

Guy Breton est membre des conseils d’administration suivants :

  • Conseil de l’Université de Montréal
  • HEC Montréal
  • École Polytechnique de Montréal
  • Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM)
  • Association des universités et collèges du Canada (AUCC) (comité exécutif)
  • Société du Quartier de la santé de Montréal
  • Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal (vice-président)
  • Société Royale du Canada (SRC)

Il est aussi gouverneur des Amis de la montagne, gouverneur du Forum économique international des Amériques – Conférence de Montréal et Ambassadeur de La Ligne Bleue.

English version