Passer au contenu

/ Recteur

Rechercher

L’Université de Montréal… et de son développement économique

Il est réjouissant de constater que les universités montréalaises font partie intégrante de la nouvelle stratégie de développement économique de la Ville. L’une des grandes orientations de cette stratégie de cinq ans, présentée la semaine dernière par la mairesse Plante, est de « miser sur les talents et le savoir », ce qui signifie essentiellement de miser sur les partenariats avec les universités.

En parcourant le document exposant la démarche, on réalise à quel point l’Université de Montréal, en particulier, est déjà un partenaire clé du développement de la métropole. Si aucune université n’est mentionnée explicitement, l’UdeM est présente, en sous-texte, dans une grande partie du document.

On y fait mention à plusieurs reprises de l’importance stratégique du secteur de l’intelligence artificielle, qui a attiré d’importants investissements à Montréal au cours des derniers mois. Or, le centre de gravité de ce secteur naissant est formé de deux entités liées à l’UdeM : l’Institut des algorithmes d’apprentissage de Montréal (MILA) et l’Institut de valorisation des données (IVADO).

Un autre secteur à fort potentiel mentionné dans la stratégie est celui des sciences de la vie et technologies de la santé. Là aussi, l’UdeM est un partenaire de premier plan, à travers notamment ses deux centres hospitaliers universitaires, le CHUM et le CHU Ste-Justine. Nous hébergeons sur le campus d’importants laboratoires, comme l’Institut de recherche en immunologie et cancérologie (IRIC), qui regroupe plusieurs maillons clés de la chaîne de découverte de nouveaux médicaments à Montréal.

Enfin, la stratégie montréalaise ne manque pas de célébrer le fait que Montréal soit désignée ville UNESCO de design, un succès auquel a fortement contribué la Chaire UNESCO en paysage et environnement de l’UdeM.

Avec l’essor du secteur de l’intelligence artificielle et avec l’ouverture prochaine du campus MIL au cœur d’un quartier en revitalisation, les occasions ne manqueront pas pour que l’UdeM participe encore davantage au développement de sa ville. Soyez assurés que nous répondrons à l’appel.